L’endosquelette

[ Journal de bord – J109 ]

 

Compte tenu de ses dimensions, la fusée qui emportera le rover ne peut pas se contenter d’un fuselage porteur externe. On a donc choisi une structure doublement tubulaire consolidée par un endosquelette mécanique. Ce squelette se compose de 3 pièces : les anneaux, les tubes et les pièces de jonctions.

 

Les anneaux :squelette01

Les anneaux sont en bois médium de 3mm. Leurs rôle est principalement de positionner correctement les autres pièces. Ils servent également de guide au double fuselage (interne et externe).

 

 

Les jonctions :

Les pièces bleues assurent la jonction entre tous les éléments structurels de la fusée. Ils sont spécifiquement dessinés et imprimés en 3D pour placer 2×6 tubes tous les mètres. Ils permettent aussi de fixer le fuselage au squelette.

 

Les tubes :

Les os du squelette sont en réalité des tubes en fibre de verre d’un mètre de long pour 10mm de diamètre. Ils ont été choisi pour leur solidité et leur coût relativement faible.

 

Segment complet :

Bien que constitué de pièces aux qualités mécaniques modestes et peu chères, l’ensemble est étonnamment résistant aux déformations. Si on ajout à cela un tube interne en fibre de verre et un tube externe en carbone-kevlar, on espère obtenir une robustesse à toute épreuve pour un poids limité.

 

Pour respecter les contraintes aérodynamiques et garantir sa stabilité, le corp principal de la fusée devra être composer de 2 à 3 segments d’1m (hors charge utile). Ce qui nous fait un total de 36 à 48 pièces de jonction. Vous pouvez nous aider à les imprimer dans la section Space Markers.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.