Drone DJI-F550 #1

[juiz_social buttons= »facebook, twitter, google »]

 

Dans cet article, je vous présente les premières étapes de construction d’un drone DJI F550.

Le matériel


 

Drone_Pack

 

 

 

Drone_Spektrum

 

 

Drone_Outils

 

 

 

 

Etape n°1 : L’électronique


 

Drone_ESC

Le châssis du F550 fait office de circuit imprimé. Il distribue l’alimentation des batteries aux contrôleurs de moteurs (ESC).

La partie électronique se limite à ces quelques soudures. Cependant, il est primordial qu’elles soient de bonne qualité. Une rupture de l’alimentation moteur en plein vol serait catastrophique.

 

 

Etape n°2 : Les modules


 

L’étape 2 consiste à relier, fixer et positionner correctement les modules qui composent le drone. Ils sont au nombre de 4.

 

Récepteur radio Spektrum AR8000

Drone_mod_AR8000

Le récepteur radio reçoit les données de la télécommande et fourni un signal PWM (Pulse Width Modulation) à chaque voies. Ici il s’agit d’un récepteur 8 voies Spektrum AR8000. Le F550 a besoin -au minimum- de 5 voies : avant/arrière, droite/gauche, rotation horaire/anti-horaire, altitude et sélection du mode de vol. Pour ma part, j’utilise 2 voies supplémentaires pour le mode de déplacement et pour l’orientation de la Go-Pro.

 

Auto-pilote NAZA M v2

Drone_mod_nasa

L’auto-pilote NAZA M v2 est le véritable cerveau du drone. Il ajuste la vitesse de rotation de chaque moteur en fonction des consignes que vous appliquez sur les manches.

Il corrige en permanence les dérives liées au vent et au déséquilibre du drone. Il est aussi capable de pallier à un éventuel problème moteur.

Grâce à lui, le drone reste immobile et stable lorsque vous relâchez les manches de la radio-commande.

 

Unité d’alimentation (PMU – Power Management Unit)

Drone_mod_PMU

Le PMU est un module fourni avec le NAZA M v2. Il régule et distribue la tension d’alimentation a l’ensemble des modules. Il sert également de prise multiple pour le bus de données DJI.

 

 

 

Unité de contrôle ZenMuse

Drone_mod_Zenmuse

Cette unité contrôle la nacelle ZenMuse (pour go-pro). Grâce à ce module, la caméra reste parfaitement horizontale quelque soit les mouvements du drones. Le pilote a la possibilité d’orienter la caméra sur l’axe « tilt ».

 

 

 

 

La photo ci-dessous montre le résultat final. Cependant, il est fortement recommandé de positionner le module NASA M v2 au centre du drone. Pour être le plus efficace possible, il doit être placé au plus près du centre de gravité.

Drone_mods

 

 

[juiz_social buttons= »facebook, twitter, google »]

 


 

 

Drone_2

Grég(ory) Écrit par :

Artificier de passion, Electronicien de formation, Informaticien de métier, Scientifique en herbe, Gamer en carton.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *