Essai propulseur

Silence, çà pousse  …  😯

[juiz_social buttons= »facebook, twitter, google »]

 

Le Pro98 est un propulseur Canadien de la gamme Césaroni. Son importation et son utilisation en France est interdite.  Seul le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est autorisé à le mettre en oeuvre dans le cadre de ses activités.

Il existe une multitude de version disponible. Différents types de combustions sont possible et il est même envisageable de spécifier la couleur de flamme. Cependant, ces personnalisations ont un impact non négligeable sur les performances.

La vidéo ci-dessous montre le tir au banc d’un Pro98-6GXL iMax. Bien que ce tir n’est pas été spécifiquement réalisé pour la mission Kepler, il s’agit très probablement du propulseur qui sera retenu.

 

[youtube id= »gHq0-NMSYcs » align= »center » mode= »normal » autoplay= »no » maxwidth= »1000″]

 

Pro98_courbe
Courbe de pousée du Pro98-6GXL

 

 

Conclusion du test :

Ce test met en evidence une grosse flamme résiduelle en fin de combustion. Il est donc impératif que la tuyere soit à l’extérieur du corp de la fusée. Si pour quelque raison que se soit, le propulseur devait se trouver plus haut dans la fusée (ex: équilibrage de masse, ajustement de stabilité), il faudrait prévoir une protection thermique pour le bas du corp.

Grég(ory) Écrit par :

Artificier de passion, Electronicien de formation, Informaticien de métier, Scientifique en herbe, Gamer en carton.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *